Habiller en latin



Habiller en latin

La traduction de vernaculaire en latin entre Moyen Âge et Renaissance
Marie-Élisabeth Boutroue, Jean Céard, Frédéric Duval, Mathieu Ferrand, Françoise Fery-Hue, Gilbert Fournier, Christine Gadrat-Ouerfelli, Susanna Gambino-Longo, Nikolaus Henkel, Laurence Bernard-Pradelle, Urs B. Leu, Marie-Laure Monfort, Maria Cristina Panzera, Élodie Pinel, Clémence Revest, Aline Smeesters, Peter Stotz, Virginie Leroux, Martina Wehrli-Johns

Coordination éditoriale de Françoise Fery-Hue, Fabio Zinelli

:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


Parmi les différentes formes empruntées par la traduction en tant que processus de transfert des idées et des savoirs constitués dès le Moyen Âge, la traduction vers le latin des œuvres nées vernaculaires apparaît aux XVe et XVIe siècles en pleine mutation. L'étude de cette véritable technique intellectuelle, souvent associée à la pratique du commentaire, doit tenir compte de facteurs multiples : l'essor d'une littérature originale dans les langues vernaculaires tardo-médiévales ; l'apparition du livre imprimé qui modifie considérablement la diffusion des œuvres ; les bouleversements économiques, politiques et religieux, la Réforme et la Contre-Réforme ayant utilisé de manière très différente le latin, langue de l’Église et langue des savoirs occidentaux.

Quand la traduction des textes latins vers les locuteurs nationaux est bien connue, que représente le phénomène qui fait passer du vernaculaire au latin ? Au Moyen Âge déjà, ce phénomène relève autant de la pure « translation » que de l’adaptation. À la Renaissance, l’étude de la traduction vers le latin se révèle d’une richesse inattendue : des modalités de la diffusion des savoirs, jusqu’alors méconnues, apparaissent et tous les champs de la connaissance sont touchés. Examiner ces traductions « en sens inverse » revient à renouveler la lecture que les historiens font de la culture des XVe et XVIe siècles, à restituer des évolutions progressives et, au-delà des prétendues ruptures souvent avancées par l’historiographie, à mettre en évidence des contiguïtés culturelles profondes entre la culture médiévale et celle des premiers temps modernes.

Titre Habiller en latin
Sous-titre La traduction de vernaculaire en latin entre Moyen Âge et Renaissance
Édition Première édition
Auteurs Marie-Élisabeth Boutroue, Jean Céard, Frédéric Duval, Mathieu Ferrand, Françoise Fery-Hue, Gilbert Fournier, Christine Gadrat-Ouerfelli, Susanna Gambino-Longo, Nikolaus Henkel, Laurence Bernard-Pradelle, Urs B. Leu, Marie-Laure Monfort, Maria Cristina Panzera, Élodie Pinel, Clémence Revest, Aline Smeesters, Peter Stotz, Virginie Leroux, Martina Wehrli-Johns
Coordination éditoriale de Françoise Fery-Hue, Fabio Zinelli
ISSN 17605687
Éditeur École nationale des chartes
BISAC Classifications thématiques HIS000000 HISTORY
LIT000000 LITERARY CRITICISM
POE000000 POETRY
SCI000000 SCIENCE
SOC000000 SOCIAL SCIENCE
BIC Classifications thématiques DS Literature: history & criticism
DSBB Literary studies: classical, early & medieval
Dewey (abrégé) 800 Literature rhetoric & criticism
809 Literary history & criticism
Public visé 05 Enseignement supérieur
06 Professionnel et académique
CLIL (Version 2013 ) 3080 SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES, LETTRES
Date de première publication du titre 04 décembre 2018
Support Livre broché
Nb de pages 444 p.
ISBN-10 2357231017
ISBN-13 9782357231016
Référence 122911-95
Date de publication 04 décembre 2018
Publication Paris, France
Contenu du produit Text (eye-readable)
Nombre de pages de contenu principal 444
Illustrations 11 Illustrations
bibliography
Format 16 x 23,5 x 2,9 cm
Poids 764 gr
Prix 39,50 €
 
122911-95