Revoir Osnabrück



Revoir Osnabrück

Sur la cuisine dans un livre d'Hélène Cixous

Préface de Jean-Marie Privat

:: Résumé    :: Sommaire    :: Détails


À sa modeste échelle, ce livre voudrait contribuer à préciser les enjeux et les effets de l'écriture, et d'abord de l’écriture littéraire; enjeux culturels mais aussi existentiels tant l’art des mots nous touche au cœur de ce qui nous constitue – je veux dire la langue maternelle. Comment dire ce qui ne peut pas se dire? Comment tisser liens malgré la séparation? Comment faire de l’ordre à partir du chaos? Voilà ce que nous invite à penser le livre auquel ici nous abordons.

Tenter une ethnocritique d’Osnabrück a d’abord pour objectif de proposer des pistes de réponses à ces questions en réinscrivant le récit dans le réel, tant sur le plan des pratiques représentées, de l’imaginaire filé, que des savoir-faire propres aux personnage comme à l’écrivaine. L’approche du texte se fera par le prisme de la cuisine dans tout ce que la polysémie du terme implique – lieu, technique, économie, esthétique. En effet, la nourriture est ce qui rassemble les deux femmes dans le récit, ce qui les rassemble mais ce qui les sépare aussi – nous verrons comment. Après une mise au point méthodologique, l’analyse se déploie sur plusieurs niveaux à la fois: celui du monde concret, celui du monde inventé, celui de l’élaboration de la diégèse, celui du livre comme objet matériel. Elle s’appuie également sur le terrain concret, expérientiel, de la rencontre de la chercheuse avec l’écrivaine. Des excursions sont opérées dans d’autres récits écrits en continuité directe ou liés thématiquement à l’univers mis en place précédemment, essais comme fictions. À partir du foyer, du feu sous la marmite, nous explorons finalement les modalités de la transmission entre les générations, entre une mère et sa fille ainsi que leur différenciation irrémédiable; scission condensée, pour la narratrice, dans le passage précoce à la littératie et dans le projet plus récent de mettre Ève, sa mère, en livre, deux événements présentés comme une trahison de l’origine.

Penser la cuisine ici c’est penser la femme, la construction de soi, les liens d’une parenté réinventée, mais aussi dresser la table d’écriture et mesurer les enjeux de la vie revécue littérairement. C’est aussi réfléchir à cette forme particulière de littératie seconde, quand l’écrivain est tellement envahi par les lettres qu’elles deviennent vie, fluide, sang: chair.

Titre Revoir Osnabrück
Sous-titre Sur la cuisine dans un livre d'Hélène Cixous
Édition Première édition
Préface de Jean-Marie Privat
Collection EthnocritiqueS
ISSN 21072701
Éditeur Presses universitaires de Nancy - Editions Universitaires de Lorraine
BISAC Classifications thématiques LIT006000 LITERARY CRITICISM / Semiotics & Theory
SOC002010 SOCIAL SCIENCE / Anthropology / Cultural & Social
BIC Classifications thématiques DSA Literary theory
JHMC Social & cultural anthropology
Dewey (abrégé) 809 Literary history & criticism
301 Sociology & anthropology
Public visé 05 Enseignement supérieur
CLIL (Version 2013 ) 4053 Théorie Littéraire
Date de première publication du titre 29 juin 2018
Avec Bibliographie
Support Livre broché
Nb de pages 230 p. Bibliographie .
ISBN-10 2814305034
ISBN-13 9782814305038
Référence 122535-47
Date de publication 29 juin 2018
Contenu du produit Text (eye-readable)
Nombre de pages de contenu principal 230
Illustrations
inset maps
Format 16 x 24 cm
Poids 378 gr
Prix 16,00 €
 
122535-47


 

 

 

Autres titres dans...

la collection :


les domaines :