Collection  : Les Cahiers Robinson, Artois Presses Université
• ISSN : 1253680
    retrier par titre

Product image
Francis Marcoin
Cahiers robinson n°41 - 2017
Encore Robinson
Les Cahiers Robinson
Artois Presses Université

Les Cahiers Robinson ont été créés en 1997. À l'occasion de cet anniversaire, ils rendent hommage à celui qui leur a prêté son nom. Encore Robinson: qu’on l’envisage sous l’angle du mythe ou de son histoire « véridique », le personnage, la figure — souvent le nom seul — continue de hanter la conscience occidentale tout en colonisant le reste du...



Product image
Francis Marcoin
Une radio pour la jeunesse
Les Cahiers Robinson n° 40
Artois Presses Université

Ce numéro a l'ambition d'ouvrir un champ d’études sur un sujet peu travaillé. Il adopte une perspective essentiellement historique et informative puisque les grandes émissions pour la jeunesse ont disparu. Il s'intéresse à de grands éducateurs, comme Lisa Tetzner ou Janusz Korczak.



Product image
Anne Besson
Séries et culture de jeunesse
Les Cahiers Robinson n° 39
Artois Presses Université

Cette livraison témoigne de la richesse renouvelée des travaux sur les séries romanesques et télévisées pour la jeunesse: on y explore la manière dont ces séries sont construites (espace, temps, personnages, intertextualité) et dont à leur tour elles influencent nos représentations de l'enfance et de l'adolescence, âges de formation.



Product image
Francis Marcoin, Christian Chelebourg
Civiliser la jeunesse
Les Cahiers Robinson n° 38
Artois Presses Université

Si les éducateurs ont toujours espéré « civiliser » les jeunes gens par la fiction, ces derniers revendiquent une liberté de choix et de jugement. La question des valeurs ne s'en pose pas moins, mais les nouvelles formes de récit se veulent plus ouvertes, en donnant l'occasion de les découvrir par soi-même et de les choisir.



Product image
Isabelle-Rachel Casta
L'énigme du mal en littérature de jeunesse
Les Cahiers Robinson n° 37
Artois Presses Université

L'enfant souillée, puis suicidée dans Les Démons de Dostoïevski, l'errance toxique des petits durs de Robert Cormier, l'apprenti nazi au visage d'âge peint par Stephen King… autant de signes de l’opérativité du Mal,contextuellement plus choquant car rapporté à l'enfance.





Le Comptoir des Presses


Facebook Rejoignez-nous sur Facebook

 

 

Nos éditeurs