Collection  : Studia remensia, ÉPURE - Éditions et Presses universitaires de Reims
Travaux du CIRLEP
Collection dirigée par Françoise Heitz, Françoise Heitz, Helga Meise et Helga Meise
    retrier par titre

Product image
Julie Michot
Billy Wilder et la musique d'écran
filmer l'invisible
Studia remensia
ÉPURE - Éditions et Presses universitaires de Reims

Julie Michot relève le défi d'aborder Billy Wilder par le biais de la musique et nous ouvre une perspective passionnante en nous faisant réaliser à la fois l’abondance et la diversité de cette dimension dans l’œuvre du...



Product image
Juan Carlos Baeza Soto
La métaphysique de l'ombre dans La realidad y el deseo de Luis Cernuda
Studia remensia n° 4
ÉPURE - Éditions et Presses universitaires de Reims

Luis Cernuda nous invite à localiser dans ses poèmes de La realidad y el deseo la cause d'une tache sombre, à l’identifier à la fois comme ombre (sombra) et comme paradigme de l’insaisissable vision des...



Product image
Mélanie Fresne
Le polar dans la Transition démocratique espagnole
Le cas de Tatuaje (1974) de Manuel Vázquez Montálban et de Prótesis (1980) de Andreu Martín
Studia remensia
ÉPURE - Éditions et Presses universitaires de Reims

Mélanie Fresne propose avec cette étude un parcours consacré à la rénovation du roman policier en Espagne pendant la Transition démocratique vécue par ce pays, à travers un essai portant sur deux romans phares de cette époque, "Tatuaje"(1974) de...



Product image
Laurence Chamlou
Lettres persanes de Gertrude Bell
Studia remensia n° 2
ÉPURE - Éditions et Presses universitaires de Reims

En 1892, la jeune Gertrude Lowthian Bell (1868-1926) séjourne un an en Perse. Le présent recueil publie une sélection de lettres de la célèbre voyageuse, diplomate et archéologue, traduites et commentées par Laurence Chamlou.



Product image
Françoise Heitz
Carlos Sorín
filmer pour rêver
Studia remensia n° 1
ÉPURE - Éditions et Presses universitaires de Reims

Françoise Heitz s'embarque avec ce travail dans une aventure passionnée et sincère pour disséquer l'œuvre d’un metteur en scène que l’on pourrait définir comme le maître de la délicatesse et de l’isolement.





Le Comptoir des Presses


Facebook Rejoignez-nous sur Facebook

 

 

Nos éditeurs